texte 1

La Croix du Chemin de Fer

Cette croix en fer forgé, érigée sur la place de l’église, a été offerte, en 1865, par l’entreprise du chemin de fer lors de la construction de la ligne Paris-Marseille, par Clermont-Ferrand.

Il s’agissait de compenser le tarissement d’une source, causé par le creusement du tunnel d’Albespeyres, long de 1,8 kilomètre.

Elle représente tous les instruments de la Passion du Christ :

  • le fouet de la flagellation,
  • la main du garde,
  • la lance, la couronne d’épines,
  • l’échelle de la descente de la croix,
  • la hache,
  • les clous,
  • les tenailles,
  • le marteau.
  • La lune et le soleil sont également représentés.

photo

la Garde-Guérin, la croix du chemin de fer
photos association G.A.R.D.E.

texte 2

Elle remplace celle qui datait des grandes missions de 1823.
L’arrivée de la ligne de chemin de fer a créé de nombreux emplois dans la région et elle a contribué à son développement économique et touristique. Il y a encore très peu de temps, le transport des marchandises se faisait par voie ferrée. Aujourd’hui, il ne se fait plus que par la route. Ceux qui prenaient le Cévenol, dont la renommée était grande, pouvaient aller de jour et de nuit de Paris à Marseille et inversement, sans changer de train à Clermont-Ferrand.

De nos jours, le Cévenol est menacé de disparition. Les habitants du pays se mobilisent régulièrement pour la défense de la ligne et de ses trains, dans l’intérêt de tous ceux qui vivent, travaillent ou viennent en vacances dans les régions que ce train dessert .